fbpx

Pourquoi avoir lancé Déniche ton chien?

L’histoire de Mimi


Bon alors on s’est enfin décidé à vous partager notre histoire! Celle qui nous a motivés à fonder Déniche Ton Chien. Mimi on l’adore, mais on a fait une grosse erreur qui nous a coûté très cher…

Il y a 2 ans et demi, nous désirions adopter un chien. On savait qu’on préférait les chiens de petite taille et on ne voulait pas dépenser une fortune. Comme bien d’autres Québécois, on a décidé de se tourner vers les sites de petites annonces, un raisonnement logique non ? Il y a tellement de races disponibles et ce, à tous les prix… À l’époque, on ne réalisait pas encore à quel point ce choix nous serait coûteux.


En regardant rapidement les annonces, ça n’a pas pris de temps qu’on a eu un coup de cœur! Un chiot Shih tzu croisé Bichon à 350$, une vraie aubaine! On était tellement excités à l’idée d’accueillir un nouveau chien dans notre famille! On avait que de bonnes intentions, mais pourtant nous ne nous sommes aucunement renseignés quant à l’importance d’adopter aux bons endroits. Bref, 2 semaines plus tard, nous avions notre nouveau chiot. Nous l’avons nommé Mimi!

On s’est rapidement rendu compte que Mimi marchait d’une drôle de façon et qu’elle était vraiment malhabile, elle rentrait dans les murs, elle tombait par terre quand elle courait, etc. C’était très étrange, mais on attribuait tout ça au fait qu’elle était encore un chiot et qu’elle développerait ses habiletés en vieillissant. Sauf que, ça n’allait pas en s’améliorant! Alors qu’elle avait 3 mois, elle a fait une crise, pendant toute la nuit elle gémissait, nous étions tellement inquiets. Nous nous sommes précipités à l’hôpital vétérinaire. Au bout de 4 jours, nous sommes allés la récupérer et voici le verdict : ils n’ont rien trouvé et nous avions une facture salée de 2200$…

Dans les mois qui suivirent, Mimi a eu d’autres épisodes étranges, pendant 4-5 jours il lui arrivait de ne plus être capable de se tenir sur ses pattes, elle mangeait à peine, et nous devions lui donner de l’eau à la seringue. À chaque épisode, on pleurait et on était paniqués à l’idée qu’elle puisse nous quitter, ça nous brisait le cœur de la voir comme ça. Nous allions la faire examiner chez le vétérinaire à chaque fois, en espérant qu’ils puissent faire quelque chose. Les factures s’accumulaient et nous n’avions toujours aucun diagnostic.

Pauvre mimi.

Nous avons tenté de retrouver la famille qui nous l’avait vendue, mais sans succès. Nous voulions en savoir plus, est-ce qu’elle était née de consanguinité, est-ce que ses parents avaient des problèmes de santé ? Est-ce que ses frères et sœurs se portaient mieux qu’elle et ainsi de suite. Nous avons encore tous ces questionnements aujourd’hui.

Il y a de cela 6 mois, on s’est aperçu que notre chien ne voyait plus du côté droit. Comme si ce n’était pas suffisant, Mimi a récemment fait une crise d’épilepsie alors nous devons maintenant lui donner une pilule 3 fois par jour. C’est un chien qui nécessite beaucoup de soins et d’attentions particulières,  nos invités nous disent toujours : « Wow je ne sais pas comment vous faites pour vous en occuper, moi je ne l’aurais pas gardée! » À chaque fois, nous répondons que pour nous, ne pas la garder n’est pas une option, nous l’adorons!

Mais même si on l’adore, il est évident qu’on aurait dû adopter ailleurs, qu’on aurait dû se renseigner avant d’adopter. Oui les chiens en refuge ou d’un éleveur sont plus dispendieux, mais ça vient avec une sécurité d’esprit. Au final, nous avons dépensé une somme astronomique en soins vétérinaires pour Mimi.

En adoptant Mimi, nous ne nous étions aucunement informés, on a pris cette décision à la légère et ça nous a causé beaucoup de soucis. On voulait économiser en achetant sur ce site alors qu’au final, ça nous a engendré des dépenses beaucoup plus importantes que si nous l’avions adoptée d’un refuge ou d’un éleveur. De plus, les refuges et les éleveurs demeurent disponibles après les adoptions pour répondre à vos questions alors que nous n’avons jamais réussi à retrouver les vendeurs de Mimi. Sans compter qu’en achetant de particuliers sur les sites de petites annonces on encourage, sans le savoir, la production massive de chiots. Dans quelles conditions sont élevés les parents ? Nous n’en avons aucune idée. Nous avons appris de cette erreur et nous voulons vous éviter de faire la même. Depuis notre mauvaise expérience, nous avons fait d’innombrables heures de recherches et nous sommes prêts à partager nos connaissances avec chacun d’entre vous. Laissez- nous vous aider à faire un choix éclairé.

Nous offrons la meilleure vie possible à Mimi et elle va bien ! Malgré tout, c’est un chien enjoué qui profite de la vie et on lui offre tous les soins nécessaires, n’ayez crainte!

0